La ville d’Arcachon

Née le 2 mai 1857 par le décret impérial de Napoléon III, Arcachon devient très vite une destination de villégiature synonyme de bien-être. Sa notoriété n’a de cesse de se développer. Elle s’agrandit, quartier par quartier, devenant au  fil du temps la Ville des quatre saisons.

La Ville d’Eté

Elle a vu le jour au tout début du XIXème siècle avec l’essor des bains de mer. Les célébrités s’y pressent et y construisent des chalets, des villas… Aujourd’hui, la Ville d’été comprend le Front de Mer et le centre d’Arcachon.

La Ville d’Automne

Elle comprend les quartiers Saint Ferdinand et de l’Aiguillon qui portent haut les couleurs de la pêche et du nautisme. Les pêcheries et les chantiers navals y ont prospéré jusqu’au début des années 50.

La Ville d’Hiver

Véritable joyau architectural, se compose de 300 villas au style  amboyant. Elle est née de la volonté des frères Pereire de créer sur la dune d’Arcachon un véritable sanatorium à ciel ouvert (1863). Très vite, aux côtés des chalets hygiénistes se construisent d’immenses villas dans lesquelles les plus grandes personnalités de l’époque se donnent rendez-vous.

La Ville de Printemps

Elle correspond aux quartiers de Pereire et des Abatilles. On y trouve la célèbre Source des Abatilles.

Le Moulleau

Situé à l’extrême ouest de la ville d’Arcachon, Le Moulleau s’organise autour de l’église Notre Dame des Passes et de sa jetée. Dès le début du XXème siècle, ce lieu charmait déjà les touristes de la bonne société venus profiter du grand air ou pratiquer la chasse à courre à l’instar de Gabriele d’Annunzio.