Le service urbanisme a pour mission d’informer et d’orienter le public sur les dossiers concernant l’occupation du sol arcachonnais. Il gère notamment le PLU qui définit et réglemente l’usage des sols sur l’ensemble du territoire. Il peut vous renseigner sur les projets de construction de logements en cours.

Ce nouveau PLU garantit de manière réglementaire la pérennité du bien vivre à Arcachon, préserve les quartiers pavillonnaires et le renouvellement urbain des zones déjà bâties tout en valorisant et embellissant le patrimoine architectural et paysager.

Respecter l’harmonie de notre ville

Ce nouveau PLU, arrêté le 29 juin 2016, a été voté en conseil municipal le 26 janvier. Il a été élaboré en tenant compte des avis émis dans le cadre de l’enquête publique organisée du 20 octobre au 22 novembre 2016. Il protège et valorise Arcachon. Le but est que chacun soit en accord avec sa ville, que toute la population ait le cadre de vie qu’elle mérite et qu’elle soit fière de le transmettre aux générations futures. Tous les équipements majeurs, publics ou privés, doivent être conçus avec la volonté de respecter l’harmonie de notre ville et les valeurs liées à notre histoire et notre patrimoine.

Cette révision a pour objectif de :

  •  Préserver l’environnement et le cadre de vie
  •  Sauvegarder et valoriser le patrimoine naturel et bât
  •  Organiser le développement économique et urbain
  •  Favoriser la diversité des fonctions urbaines et de l’habitat collectif et individuel

Il s’agit aussi de se mettre en adéquation avec la législation, notamment la loi ALUR. Celle-ci a pour conséquence une densification que cette municipalité ne souhaite pas, en particulier dans les quartiers pavillonnaires qu’elle entend au contraire préserver.

Protéger Arcachon et ses habitants

Selon le commissaire enquêteur, ce PLU présente les avantages suivants : un effort significatif de construction de logements sociaux, des règles visant à favoriser la densité des constructions dans les espaces urbanisés tout en ménageant le caractère des quartiers pavillonnaires, une volonté affichée de rééquilibrer les pourcentages de résidences principales et secondaires, le maintien de l’esthétique architecturale de la ville, une augmentation des espaces boisés classés et des espaces verts protégés, et un renforcement des règles de préservation du caractère de la ville d’Hiver.