Ballet de l’Opéra National de Bordeaux

« Paz de Jolla » présente des ensembles et duos de haute volée qui se bousculent dans un ballet, aux couleurs délicieusement acidulées, célébrant la jeunesse et les premiers émois dans un tourbillon de bonne humeur par l’un des chorégraphes les plus en vue du moment Justin Peck, artiste résident du New York City Ballet comme Jerome Robbins en son temps. Justin Peck a d’ailleurs supervisé la mythique chorégraphie de la nouvelle adaptation cinématographique de « West Side Story » par Steven Spielberg. Les clairs obscurs et les justaucorps noirs soulignés de néo-tutus fuides aux couleurs chatoyantes sculptent les corps et les lignes dans « Hermann Schmerman » signé par William Forsythe à son meilleur. Ce ballet déploie, durant près de 30 minutes, pas rapides et techniques étourdissantes. Pureté des lignes et fuidité des ensembles caractérisent « Celestial » de Garrett Smith, mariant rêve et