Expo Julien Marinetti – Totems à ciel ouvert

Exposition du 19 mai au 4 octobre

Une exposition organisée en collaboration avec les Galeries Bartoux.
Exposition Totems à ciel ouvert
Place Thiers et Front de Mer

Julien Marinetti est un peintre, sculpteur et graveur.

Né en 1967 à Paris, il grandit dans le quartier de Saint-Germain-Des-Prés, où l’Art et l’artisanat sonten pleine expansion. Il étudie aux Ateliers de la Grande Chaumière se formant au dessin et à la sculptures, passant ensuite par les ateliers de Edmond Heuzé
et Paul Belmondo ainsi que par les galeries du Louvre.

Créateur obstiné, il cherche constamment à approfondir les formes et les techniques pour travailler son œuvre et l’ouvrir sur une nouvelle dimension. Après des années consacrées à la peinture à l’huile et à l’acrylique, Julien Marinetti s’essaie à la sculpture. Son œuvre picturale prend alors un nouveau tournant.

L’artiste expose ainsi sa première sculpture réaliste en bronze, l’iconique bouledogue “Doggy John”. Il s’émancipe, la sculpture devient le support privilégié de sa propre peinture : de cette fusion, il a créé ce qu’il appelle le « Syncrétisme de l’art ».

L’artiste peintre a d’ailleurs toujours indiqué que la toile traditionnelle n’est pas, (du fait de sa composition), un support bidimensionnel mais tridimensionnel. En contemplant minutieusement ses œuvres inspirées du courant Néo[1]

Cubiste, on y découvre des compositions inspirées des Grands Maîtres du début du siècle dernier : Kasimir Malevitch, Pablo Picasso, Joan Miró, Henri Matisse et Fernand Leger

L’approche artistique de Julien Marinetti est unique et novatrice : de la fusion de la sculpture et de la peinture il a créé ce qu’il appelle le « Syncrétisme de l’Art»: il s’agit de la création d’une langue commune, perçue par tous et appropriée par chacun. Le choix du bronze s’inscrit dans cette quête de l’intemporel. Après des habillages monochromes, des collages, l’artiste, toujours à la recherche de nouvelles formes, décide de créer une jonction entre sa peinture et sa sculpture.

Le Syncrétisme de l’art

L’objet figuratif n’est plus alors une simple sculpture mais devient un medium dans l’expression picturale de l’artiste;une toile en 3 dimensions.
Cet apport pictural sur un objet figuratif est une première dans l’art, incitant l’œil à tourner autour de l’objet pour observer l’ensemble de la composition picturale.
Chaque support apportant une nouvelle dimension à l’autre. Et si Julien Marinetti préfère se distancer du pur volume pour mieux expérimenter sa théorie picturale, c’est au détour de différents modèles tous plus hypnotiques les uns que les autres que la fusion des pratiques s’opère. ‘Doggy John’, ‘Teddy Bear’, ‘Bâ le Panda’…

Ces totems contemporains sont le témoignage d’une profonde volonté d’exploitation originale de la sculpture et de la peinture.

Artiste moderne, Julien Marinetti est l’une de ces fiertés françaises qui s’exportent à l’international avec facilité ne laissant aucun doute quant à la reconnaissance de son talent. Les œuvres géantes de l’artiste trouvent rapidement leurs espaces d’expression idéal dans les décors des plus grandes métropoles : Paris, Londres, New-York, Singapour ou des paysages mythiques tels que Courchevel, Marrakech ou Calvi.