“La Traviata”

Marie Duplessis, célèbre courtisane, aimée de Musset, mourut ruinée à 23 ans. Pourtant son souffle inonde toujours les cœurs, immortalisé par ses incarnations successives : Marguerite Gautier puis Violetta Valéry, la « dévoyée » de « La Traviata ».
Au détour d’un séjour parisien, la pièce de Dumas-fils éveille l’inspiration lyrique de Verdi. Point de rencontre entre deux mondes antinomiques, le rêve de l’idylle bourgeoise et la réalité de la grande ville. Verdi ose pour la première fois prendre comme personnage principal une héroïne, et qui plus est une prostituée ! Les préjugés de la bourgeoisie brisent le destin de cette femme qui trouvera sa rédemption dans l’amour et la mort, dans ce sacrifice qui irradie toute l’œuvre.