Conformément aux dispositions de l’article L. 2121-27-1 du Code Général des Collectivités Territoriales, nous publions  un espace réservé à l’expression des différentes sensibilités politiques représentées au Conseil Municipal. Dans le cas où l’une de ces sensibilités politiques ne s’exprime pas dans cette tribune, la rédaction ne peut en être tenue responsable.


Liste Majoritaire – Arcachon Ensemble

AGIR POUR L’ENVIRONNEMENT AVEC LES ARCACHONNAIS

La préservation de notre environnement exceptionnel et la qualité de notre cadre de vie sont des axes majeurs de notre projet municipal.

Afin d’associer nos concitoyens, sensibilisés aux enjeux environnementaux, nous avons pris l’engagement de créer le Conseil Participatif de l’Environnement. C’est chose faite.

Composé de citoyens, de personnes qualifiées et d’experts, il a pour mission de conseiller et d’accompagner le Conseil Municipal. Il est placé sous la Présidence de Philippe Planes. Son objectif principal est de favoriser l’expression citoyenne afin de contribuer à la

co-construction de projets permettant à Arcachon de devenir une capitale littorale exemplaire et durable. Ce Conseil, à travers l’organisation de débats collectifs et de consultations, doit être un véritable outil territorial de concertation.

Ses travaux feront l’objet d’une présentation tous les ans au Maire et son Conseil Municipal. Inscrit dans une dynamique fédératrice des forces vives locales, il pourra s’appuyer sur la vitalité économique de notre ville pour attirer des entreprises innovantes en matière de protection de l’environnement. Allier enjeux écologiques et économiques est ambitieux mais nécessaire pour notre avenir.


Arcachon écologie et solidarité

L’AUTOROUTE JUSQU’À ARCACHON SERAIT UNE ABERRATION

Le doublement des voies routières engendrerait pratiquement un doublement du trafic à l’horizon 2050 comme le montrent les études concernant les derniers échangeurs réalisés. Cette augmentation aggraverait la pollution de l’air et donc les maladies respiratoires, les nuisances sonores, le dérèglement climatique ainsi que l’endettement financier de la COBAS au détriment entre autres des contribuables Arcachonnais. Nous devons au contraire changer de logique pour favoriser une ville apaisée avec moins de voitures et dans laquelle les piétons et cyclistes peuvent avoir davantage de place en toute sécurité, une ville qui promeut les mobilités actives quotidiennes toute l’année. Il faut privilégier les investissements dans les transports en commun, la multiplication des pistes cyclables sécurisées et les parkings relais le plus en amont possible de notre territoire. Des accueils spécifiques pour les cyclotouristes, des pistes cyclables desservant toutes les écoles et lieux fréquentés au quotidien, des zones où piétons et cyclistes sont prioritaires doivent être les investissements majoritaires.

DONNONS LA PRIORITÉ AUX INVESTISSEMENTS POUR UN URBANISME ADAPTÉ AUX VÉLOS ET AUX PIÉTONS PLUTÔT QU’AU TOURISME DE MASSE EN VOITURE

Vital Baude & Béatrice Robicquet
vital.baude@ville-arcachon.fr


Arcachon 2020

L’observatoire de l’artificialisation des sols, un outil de mesure mis en place par l’état qui permet de suivre l’artificialisation des sols à l’échelle de chaque commune, vient de publier ses résultats pour la période 2009-2019.

Les espaces artificialisés ont progressé de 2.5% à Arcachon. La comparaison avec les autres communes est instructive. Arcachon est classée 128ieme sur 4229 communes en région Nouvelle-Aquitaine, nous faisons donc partie des 3% de communes qui consommons le plus d’espace naturel au regard de la superficie de notre territoire. Ces données traduisent ce que nous constatons tous en nous promenant. Rares sont les rues qui ne comptent pas au moins un projet immobilier : ajout d’une ou plusieurs pièces à une maison, construction d’une piscine, destruction puis reconstruction d’une nouvelle maison sur une surface beaucoup plus importante, etc. Sans même évoquer l’aspect esthétique de cette bétonisation rampante les retombées sont malheureusement connues. Un impact important sur la biodiversité mais aussi une vulnérabilité plus grande aux inondations.

Promouvoir une politique active de l’environnement ce n’est pas créer un comité participatif de l’environnement ou imprimer des documents sur du papier recyclé, c’est prendre des décisions courageuses afin de cesser l’étalement urbain dans l’intérêt des générations futures

Sébastien Hénin
arcachon.henin@gmail.com


En marche pour Arcachon

DES SUJETS QUI FONT DÉBAT :

1/ Logements sociaux

Arcachon ne dispose pas du quota légal de logements sociaux destinés aux jeunes célibataires ou en couple, aux retraités, aux familles, selon leur revenu. Arcachon est désormais une commune carencée. Elle paiera, chaque année, une amende de plusieurs dizaines de milliers d’euros et sera privée de ses droits de préemption. Que compte faire la majorité municipale pour accueillir une population active ?

2/ Fréquentation touristique

Cet été a marqué les esprits des habitants. Nous avons entendu en boucle : « Trop, c’est trop ». La fréquentation touristique a battu des records rendant la cohabitation entre les touristes et les autochtones délicate. Que compte faire la majorité municipale pour maintenir l’activité touristique sans provoquer un phénomène de rejet ?

3/ Développement durable

Subventionner des récupérateurs d’eau de pluie ne suffira pas à rendre notre ville exemplaire­ en matière d’environnement. Par contre, valoriser l’usage des mobilités douces, notamment le vélo, contenir les touristes « d’un jour » aux portes de la ville, créer des ilots de nature, permet de lutter contre le réchauffement climatique. Que compte faire la majorité municipale pour établir un programme de développement durable ?

Disposé à co-construire les projets municipaux dans l’intérêt collectif, je reste dans l’attente d’un retour du maire.

Christian Panonacle

christianpanonacle@orange.fr