Afin d’aider les forces de l’ordre dans la résolution d’enquêtes, la prévention des délits et faciliter l’intervention de la Police Municipale, 7 nouvelles caméras de vidéoprotection complètent le dispositif des 23 caméras de surveillance déjà en place.

À cela s’ajoute une caméra nomade pour répondre aux besoins ponctuels. Pour traiter et exploiter en temps réel les images transmises par l’ensemble du système, un Centre de Supervision Urbain (CSU) a été mis en place.

Les vidéo-opérateurs chargés de visionner les images sont en liaison permanente avec les équipes de terrain pour les guider dans leurs interventions.

Cet équipement efficace constitue un outil supplémentaire pour améliorer la qualité de vie et la tranquillité des habitants.

La mise en place de ces caméras a été menée en concertation avec les représentants de la Police Nationale et Municipale, en conformité aux exigences de la législation en vigueur, notamment en matière de protection des libertés publiques et privées.
Son utilité ? Réduire les petites incivilités qui nuisent au cadre de vie et qui, en s’additionnant, génèrent un coût pour la collectivité (dégradations des bornes escamotables ou des sites remarquables, vols des fleurs, tags…).

Confidentialité respectée : le nom des personnes habilitées à visionner les images enregistrées est répertorié sur une liste officielle et les images sont détruites au bout d’un mois.